Présentation
HOME » Présentation

Présentation du CFATG

L’autophagie est un processus cellulaire permettant d’éliminer ou de recycler des composants intracellulaires. Il s’agit d’une voie ubiquitaire et constitutive du catabolisme cellulaire très conservée chez les eucaryotes. Elle fut identifiée à la suite de la découverte du lysosome par Christian de Duve au début des années 60 (Prix Nobel de Médecine ou de Physiologie en 1974 pour la découverte des lysosomes et des peroxysomes) et caractérisée grâce à l’identification des premiers gènes la régulant, par Yoshinori Ohsumi (Prix Nobel de Médecine ou de Physiologie en 2016 pour la découverte des premiers gènes ATGs) . A ce jour, trois voies majeures sont identifiées : l’autophagie sélective de protéines cytosoliques et membranaires, l’autophagie de portions du cytoplasme, des autophagies sélectives ciblant des organites cellulaires ou des microorganismes invasifs. L’autophagie est apparue au cours des ces dernières années comme un phénomène fondamental de l’homéostasie cellulaire et de l’organisme dont la dérégulation est associée à de nombreuses pathologies. Ainsi l’autophagie est-elle devenue un enjeu majeur de recherche fondamentale en biologie, physiologie et immunologie et pour la découverte de nouvelles pistes thérapeutiques. Parmi les maladies concernées on peut citer notamment les maladies neurodégénératives, les cancers, le diabètes de type II, l’obésité et les maladies infectieuses.

Il est donc nécessaire de structurer une communauté scientifique autour de cette thématique pour renforcer la connaissance et le développement de nouveaux outils thérapeutiques. Des scientifiques dépendant de différents organismes de recherche ont donc décidé de créer le Club Francophone de l’AuTophaGie (CFATG).

Grâce au CFATG, les recherches effectuées par les membres pourront obtenir une visibilité accrue et les développements menés par la synergie favorisée au sein de la communauté permettront un renforcement de la compétitivité au niveau international.