Prolifération physiologique et cancéreuse de l’épithélium intestinal, Paris – Novembre 2015 CFATG
Prolifération physiologique et cancéreuse de l’épithélium intestinal, Paris – Novembre 2015
HOME » Membres » Equipes » Prolifération physiologique et cancéreuse de l’épithélium intestinal, Paris – Novembre 2015

Prolifération physiologique et cancéreuse de l’épithélium intestinal

Inserm U1016-CNRS UMR8104-Université Paris Descartes,
Département Développement, Reproduction et Cancer,
Equipe Oncogenèse des épithéliums digestifs,
24 rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris
Tel.33(0)1 44 41 25 69 – Fax 33(0)1 44 41 24 21

Présentation de l’équipe

Site web: http://intranet.cochin.inserm.fr/Departements/drc/equipe-perret/groupe-b.-romagnolo

Chef d’équipe

Béatrice Romagnolo, DR2 INSERM beatrice.romagnolo@inserm.fr

Membres de l’équipe 2015:
Coralie Trentesaux, doctorante
Marie Fraudeau, AI
Julie Lemarchand, AI

team-nov2015

Mots-clés:
Intestin, cellule souches, cancer, autophagie, signalisation Wnt/β-caténine, modèles murins

Thématique de l’équipe

L’objectif de notre groupe est d’identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans l’autorenouvellement et le maintien des cellules souches intestinales (CSI) et d’étudier les dérégulations associées responsables du développement tumoral.

Historiquement, notre activité de recherche était centrée sur l’étude de la voie Wnt/β-caténine. Nos travaux ont contribué à démontrer le rôle fondamental de cette voie dans la prolifération des CSI et des progéniteurs mais également dans la spécification des cellules de Paneth capables de participer à la niche des CSI. Nos projets poursuivent l’étude des facteurs requis pour l’intégrité fonctionnelle des CSI en analysant différents modèles murins et en utilisant des cultures d’organoïdes.

Un second volet de nos travaux de recherche consiste à étudier les conséquences d’une dérégulation de la voie Wnt/β-caténine dans l’épithélium intestinal. Approximativement 80% des CRC sporadiques présentent une activation de la signalisation Wnt/β-caténine suite à la mutation du gène Apc. Nous avons généré des modèles murins invalidés pour le gène Apc et démontré que la perte du gène Apc est suffisante pour initier la tumorigenèse. Nos travaux ont pour but d’identifier les évènements moléculaires et cellulaires agissant en aval de la signalisation Wnt/β-caténine et jouant un rôle clé dans le développement tumoral.
Des récents travaux nous ont permis de mettre en lumière une activation de l’autophagie dans les cancers coliques humains et démontrer que l’inhibition de l’autophagie permet de lutter efficacement contre l’initiation et la progression tumorale. Nos données démontrent que la perte de l’autophagie dans les cellules épithéliales intestinales est responsable d’une réponse immunitaire antitumorale et d’une altération de la flore intestinale capable de lutter contre l’initiation tumorale. De plus, la perte de l’autophagie dans les cellules tumorales est responsable d’un stress métabolique et d’un arrêt du cycle cellulaire permettant de ralentir la progression tumorale. Nos projets visent à poursuivre l’étude des acteurs moléculaires et cellulaires impliqués dans la réponse antitumorale relayée par la perte de l’autophagie.

fignov2015
Modèle des principales fonctions antitumorales médiées par l’inhibition de l’autophagie dans les cellules épithéliales intestinales au cours de la tumorigenèse.

Publications de références

– Levy, J., and Romagnolo, B. (2015). Autophagy, microbiota and intestinal oncogenesis. Oncotarget.
– Levy, J., Cacheux, W., Bara, M. A., L’Hermitte, A., Lepage, P., Fraudeau, M., Trentesaux, C., Lemarchand, J., Durand, A., Crain, A. M., et al. (2015). Intestinal inhibition of Atg7 prevents tumour initiation through a microbiome-influenced immune response and suppresses tumour growth. Nat Cell Biol 17, 1062-1073.
– Durand, A., Donahue, B., Peignon, G., Letourneur, F., Cagnard, N., Slomianny, C., Perret, C., Shroyer, N.F., and Romagnolo, B. (2012). Functional intestinal stem cells after Paneth cell ablation induced by the loss of transcription factor Math1 (Atoh1). Proc Natl Acad Sci U S A 109, 8965-8970.
– Peignon, G., Durand, A., Cacheux, W., Ayrault, O., Terris, B., Laurent-Puig, P., Shroyer, N.F., Van Seuningen, I., Honjo, T., Perret, C., Romagnolo, B. (2011). Complex interplay between beta-catenin signalling and Notch effectors in intestinal tumorigenesis. Gut 60, 166-176.
– Andreu, P., Peignon, G., Slomianny, C., Taketo, M.M., Colnot, S., Robine, S., Lamarque, D., Laurent-Puig, P., Perret, C., and Romagnolo, B. (2008). A genetic study of the role of the Wnt/beta-catenin signalling in Paneth cell differentiation. Dev Biol 324, 288-296.
– Andreu, P., Colnot, S., Godard, C., Gad, S., Chafey, P., Niwa-Kawakita, M., Laurent-Puig, P., Kahn, A., Robine, S., Perret, C., and Romagnolo, B. (2005). Crypt-restricted proliferation and commitment to the Paneth cell lineage following Apc loss in the mouse intestine. Development 132, 1443-1451.

Laisser un commentaire