Une équipe d’autophagistes – Septembre 2017 CFATG
Une équipe d’autophagistes – Septembre 2017
HOME » Membres » Equipes » Une équipe d’autophagistes – Septembre 2017

Présentation du comité local d’organisation du CFATG7/Paris

Evénement organisé du 27-29 Novembre 2017

Patrice Codogno (DR INSERM)
patrice.codogno@inserm.fr
Institut Necker-Enfants Malades
INSERM U1151-CNRS UMR 8253
Université Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité
Thématiques de recherche: Régulations moléculaires et cellulaires de l’autophagie, autophagie et réponse au stress, autophagie et cancer

Audrey Esclatine (Professeur)
audrey.esclatine@u-psud.fr
I2BC, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule. UMR9198 CNRS, Université Paris-Sud. Faculté de Pharmacie.
Thématiques de recherche : Au laboratoire, nous nous intéressons à comprendre les relations qui existent entre des Herpesvirus qui infectent l’homme, et la machinerie autophagique, et notamment comment les virus reprogramment l’autophagie pour améliorer leur multiplication et leur persistance dans l’organisme tout au long de la vie. Nos virus de prédilection sont le cytomégalovirus humain et le virus Epstein-Barr.

Etienne Morel (CR INSERM)
etienne.morel@inserm.fr
Equipe « Autophagie: dynamique membranaire, stress et cancer » (Patrice Codogno)
departement de biologie cellulaire, Institut Necker Enfants Malades (INEM)
Inserm U1151 – CNRS 8253, Université Paris Descartes, Paris
Thématique de recherche: traffic et dynamique membranaire associés à la voie de l’autophagie

Marion Lussignol (Maître de Conférences)
marion.lussignol@u-psud.fr
I2BC, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule. UMR9198 CNRS, Université Paris-Sud. Faculté de Pharmacie.
Thématiques de recherche : Au laboratoire, nous nous intéressons à comprendre les relations qui existent entre des Herpesvirus qui infectent l’homme, et la machinerie autophagique, et notamment comment les virus reprogramment l’autophagie pour améliorer leur multiplication et leur persistance dans l’organisme tout au long de la vie. Nos virus de prédilection sont le cytomégalovirus humain et le virus Epstein-Barr.

Renaud Legouis (DR INSERM)
Renaud.LEGOUIS@i2bc.paris-saclay.fr
Renaud Legouis est biologiste cellulaire et généticien, DR1 INSERM, chef d’équipe et directeur du Département de Biologie Cellulaire de l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) à Gif-sur-Yvette .
Il est membre du réseau européen COST « Transautophagy » (http://cost-transautophagy.eu/). Depuis plusieurs années, son laboratoire étudie les rôles physiologiques et pathologiques de l’autophagie chez un animal modèle , le nématode C. elegans. Par des approches génétiques et cellulaires, utilisant la microscopie optique et électronique, ses études se sont focalisées sur les interactions entre la voie endo-lysosomale et l’autophagie puis sur les fonctions de l’autophagie au cours du développement embryonnaire.

Svetlana Dokudovskaya (DR CNRS)
svetlana.dokudovskaya@igr.fr
UMR8126 CNRS, Institut Gustave Roussy, Universite Paris-Sud
Thematique de recherche: Metabolism, TORC1 pathway, cell signaling, autophagy, cancer

Laisser un commentaire